Review

(Photo Jérémy Santiago )

CHRIS COMBETTE, UNE HARMONIE METISSE

Il avait déjà signé  « Plein Sud », « Salambô » « La danse de Flore » trois albums qu’on déguste un peu comme des fruits exotiques : le plaisir de la rareté, la saveur de la nouveauté et cette étrange impression de familiarité…

L’histoire de Chris  est métisse par essence : né à Cayenne, il apprend à marcher au Havre et crée son premier groupe à Fort-de-France.…avant que la musique ne s’empare de lui, il jouait déjà dans la catégorie ”World”. Son identité s’est forgée de part et d’autre de l’Atlantique, dans la Caraïbe, en Amérique du sud et en Europe.

Sa musique est comme lui, en perpétuel mouvement : elle naît et se nourrit du voyage. Souvent qualifiées de caribéennes, ses compositions sont   pétries de toutes les sonorités qui forgent le répertoire créole : biguine, mazurka, zouk, salsa, calypso, reggae ou bossa nova….

Mais au fil de son œuvre, son écoute du monde se fait plus globale : de Paris à Kingston, de Montréal à San Fransisco, de New York à Angoulême, Chris promène une malle pleine de ces personnages uniques qu’il nous raconte à la manière d’un chroniqueur inlassable : Salambô, Kibilibi, Bakoulélé, Soledad naissent ainsi de rencontres autant que de l’amour des sonorités réussies.

En créole ou en français, en espagnol ou en anglais, paroles et mélodies nous entraînent ainsi sur le parcours de l’harmonie métisse et l’on sent renaître dans ses albums, dans ce goût du détail, le scientifique que Chris Combette fut autrefois, lorsque entre deux concerts, il enseignait encore les mathématiques et la physique.

M.B. (  biographie détaillée sur le premier site de Chris Combette [1995 ] )

 

By | 2013-10-19T21:34:55+00:00 mai 5th, 2012|Tumblr|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Facebook IconYouTube IconTwitter Icon